La langue russe

La langue russe

Elle limite fortement votre capacité à communiquer en arrivant.

Elle est responsable et coupable de tous vos maux.

Elle défend férocement son statut.

Et puis un jour, vous décidez de l’affronter.

Elle commencera – en vous présentant Cyrille et Méthode-  par vous faire perdre votre latin.

Elle prétendra ensuite vous offrir une seconde jeunesse en vous invitant à faire et refaire des lignes de cursives.

Tantôt amie, souvent ennemie, elle saura vous rappeler que tout n’est que question d’apprentissage et de rigueur.

Elle vous réservera régulièrement des fausses joies : une règle de grammaire, coriace, enfin maîtrisée… derrière laquelle elle aura caché une liste d’exceptions longue comme le bras !

Elle saura vous flatter avec certaines consonances françaises en son vocabulaire… tout en vous garantissant de longues nuits sans sommeil pour mémoriser toutes les autres.

Quand vous serez à deux doigts de demander le divorce, vous l’écorcherez grâce à ses sons dits « durs » pour lui signifier vos émotions du moment : négliger sa prononciation deviendra pour vous un acte de rébellion.

Et puis, un mot, un toast en votre honneur, un sourire surtout vous donneront envie de faire la paix et d’accorder une place à ses sons dits « mouillés ».

Ses intonations qui ont la bougeotte vous garantiront régulièrement des grands moments de solitude : pourtant, plus sûre de vous, vous assumerez votre faiblesse pour le comique de répétition.

Vous ne comprendrez pas pourquoi certaines de ses lettres changent aussi facilement d’identité (Qui est o ? Qui est a ? etc..). Ni pourquoi nombre de ses règles ne suivent pas votre logique !

Ses verbes vous permettront de choisir entre une action parfaite ou imparfaite. Le tout sur une valse à deux… ou trois temps.

Se mouvoir s’apparentera (longtemps) à un phénomène bien plus complexe que vous ne le pensiez dans votre langue. Vous limiterez dans un premier temps volontairement cette complexité : vous ferez tout, ou presque, avec elle … à pied.

Chaque mot, chaque phrase comprise réveilleront en vous des émotions insoupçonnées : vous serez prête à sauter de joie ou à prendre dans vos bras tout interlocuteur qui vous comprendra.

Elle vous fera prendre conscience de la faiblesse de certains mots et de la force de certains silences : ce qui est politesse chez vous peut, chez elle, être faiblesse.

Avec le temps, vous la trouverez cruellement belle, LA LANGUE RUSSE.

Vous ne le lui avouerez jamais : elle vous aura fait redécouvrir le plaisir d’apprendre.

Vous ne le lui avouerez jamais : elle seule vous aura permis de découvrir et de comprendre toutes les richesses de sa culture.

0 Comments


Donnez moi votre avis

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :