Désactiver le mode pilote automatique

Désactiver le mode pilote automatique

Parce qu’il faut bien l’avouer, bien plus qu’une décision, elle a choisi de faire plaisir en acceptant de partir.

Une fois sur place, force est de constater que ce n’est vraiment pas tous les jours dimanche la vie à l’étranger. Mais bon, elle se le répète : sois forte, sois forte. 

Naturellement, c’est elle qui jongle entre les enfants, son mari, la maison, les imprévus, les choses devenues trop prévisibles aussi, la logistique à l’international et, même si elle ne sait pas toujours par quel bout commencer, à conserver son employabilité. Il faut tellement être parfaite.

Des efforts elle en fait pour la réussir son expatriation:  elle rencontre des gens, elle trouve de nouveaux repères, elle galère dans une langue étrangère, elle prend sur soi et accepte quelques fois un poste loin de ses ambitions de départ en se disant que finalement, même si ce n’est pas la joie, disons que ça en vaut la peine.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser et à ce qu’on lui dit souvent, le temps pour soi elle ne le prend pas tant que ça. Son mantra ressemble plutôt à cela : « Dépêche toi ! ».

Nous avons été, vous et moi, très tôt marqué(e)s par ce que nous appelons en coaching les « messages contraignants ».

Fais plaisir – Sois fort(e)- Sois parfait(e) – Fais des efforts – Dépêche toi- 

Spontanément, quel est le message qui a piloté automatiquement votre expatriation cette année?

Que vous a-t-il apporté ?

Que vous a-t-il coûté ?

 

 

0 Comments


Donnez moi votre avis

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© Copyright Expatrielles 2014-2019.
Illustrations: Victoria Bee
Mentions légales
Expatrielles est une marque déposée.

%d blogueurs aiment cette page :