Dire non à la procrastination durant son expatriation

Dire non à la procrastination durant son expatriation

Nous sommes toutes et tous confrontés au problème de la procrastination: quand nous sommes occupés à faire quelque chose, nous laissons de côté par définition d’autres choses. Toutefois, certaines personnes ont plus de difficultés pour s’en débarrasser que d’autres…

 « J’ai du mal à m’y mettre ». 

Tout est dit et c’est bien là qu’est la difficulté: nous y mettre. Vous n’avez pas complètement tort en vous disant que vous avez du mal. En fait, celui qui vous envoie ce douloureux message, c’est votre cerveau.

Quand vous pensez à quelque chose que vous devez faire ( oui, nous avons toutes et tous des obligations…) et que l’envie vous manque, les zones cérébrales associées à la douleur s’activent.

En gros, cela ressemble à cela : vous repoussez depuis des semaines l’envoi d’un e-mail. Ce matin, vous y pensez. Votre cerveau vous envoie un message que vous connaissez bien : un stimulus d’inconfort. Comme vous n’aimez pas cela, vous cherchez à vous débarrasser de cette sensation désagréable et détournez votre attention: vous décidez de faire autre chose. Quelque chose de plus plaisant. Le résultat ne se fait pas attendre : vous vous sentez soudainement beaucoup mieux! Enfin, temporairement…Car à la fin de la journée, il se peut que vous ayez ce sentiment:  » Je n’ai pas envoyé cet e-mail! »

Et pourtant… Les chercheurs, tous ces spécialistes de la zone cérébrale qui n’en sont pas au bout de leurs surprises, ont découvert que l’inconfort ressenti, quand nous avons du mal à nous y mettre, ne dure…que quelques minutes. 

pomodoro

Alors, pour en finir avec la procrastination, il y a un outil connu ( et reconnu) : le Pomodoro inventé par Francesco Cirillo au début des années 80.

En fait, il suffit d’avoir un minuteur : So chic! So rétro ce Pomodoro!

Je vous déconseille d’utiliser votre téléphone dans un premier temps histoire de ne pas passer plus de temps dessus que sur le dossier que vous allez (enfin!) régler.

Pour celles qui ne jurent que par les outils « modernes » : www.tomato-timer.com

 

 

Comment fait-on?

  1. Vous choisissez l’action que vous devez solder une bonne fois pour toutes depuis ces derniers jours. Si vous avez l’embarras du choix ( cela peut arriver…), choisissez.
  2. Vous vous coupez de tout ce qui pourrait venir vous déconcentrer ( d’où pas de téléphone). Le message doit être clair : vous n’êtes là pour personne dans les 25 prochaines minutes!
  3. Vous réglez le minuteur et lancez le top départ.
  4. Soyez les bienvenu(e)s dans le mode « concentré ». Vous faites ce que vous avez à faire. Il se peut qu’un sentiment désagréable vous saisisse en vous y mettant mais vous savez maintenant d’où il vient donc ignorez-le, il ne fait que passer.
  5. Une fois l’action réalisée, accordez-vous une pause : un café, un morceau de musique ou de chocolat, un coup de fil, un texto, un « Yes! Libérée! » etc…

Vous allez peut être réaliser que 25 minutes c’est bien trop pour faire ce que vous repoussiez depuis un bon moment… Ou qu’au contraire, certaines de vos actions nécessitent 2 quartiers de tomate de 25 minutes: rassurez-vous, il suffit de vous accorder une pause de 5 minutes et de relancer votre minuteur pour la terminer. Et si vous ressentez tellement de satisfaction en abattant la montagne qui s’élevait depuis des semaines, n’oubliez pas que tous les 4 « pomodori » vous avez l’obligation de faire une pause plus longue ( 15 à 20 minutes) pour permettre à votre cerveau d’être plus agile 😉

Une chose est sûre, en appliquant cette technique efficace, vous allez réaliser que vous pouvez abattre des montagnes : et se sentir efficace, n’est-ce pas aussi prendre soin de l’estime de soi? 

Le temps de lecture de cet article est estimé à : 1 minute 47 secondes

0 Comments


Donnez moi votre avis

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :